Menu Fermer

The Line : Le projet délirant de l’Arabie Saoudite

The Line (ou La Ligne en français) est le nom choisi pour la future ville planifiée en Arabie Saoudite. Il fait partie d’un pharaonique projet d’urbanisme nommé Neom qui est réparti en trois sites “The Line”, “Trojena“, et “Oxagon” et dont le coût devrait dépasser les 500 milliards de dollars. La réalisation de la première partie du projet est prévue pour 2030, son coût est estimé à environ 319 milliards de dollars. Quant au coût global de Neom certains l’estiment à 1000 milliards, soit plus que le PIB annuel de l’Arabie saoudite. 

The line jusqu'à la mer rouge
Crédits : Neom
The line image de synthèse
Crédits : Neom

La ligne : Un nouveau modèle d’urbanisme futuriste et sans équivalent

Le design innovant, qui semble être arraché à un jeu vidéo, voit une immense cité linéaire qui se compose de 2 immenses gratte-ciels parallèles de 500 mètres de haut (la Tour Eiffel fait 330m) et 200 mètres de large. Elles s’étirent sur près de 170 km de long allant des massifs montagneux du Hedjaz jusqu’à la mer Rouge.

Cette gigantesque ville murale aura l’aspect d’une ligne surréaliste depuis l’éspace mais sera presque invisible depuis le sol puisque ses murs seront entièrement recouverts de miroirs pour ne pas impacter le paysage naturel de la région.

En superposant les nécessités verticalement, les 9 millions d’habitants de The Line auront accès à tous leurs besoins dans un rayon de cinq minutes à pied.

Avec cette immense ligne de verre, les concepteurs veulent révolutionner nos modes de vie citadins. Selon les porteurs du projet, dans ces 2 immenses structures les habitants auront accès à tous leurs besoins de la vie quotidiennes en moins de 5 minutes. Fini les interminables trajet en voitures ou en transport en commun.

Tout sera accessible grâce à une architecture pensée en modules exemptée de routes, de voitures et d’émissions Carbonne. Lieux de travail et d’habitation, terrains de sport ou centre commerciaux, seront autant d’éléments qui seront rationalisés pour permettre une optimisation de la vie des habitants. Ces modules ainsi assemblés formeront des compartiments qui seront reproduits tout le long de cette cité linéaire.

module The line
Crédits : Neom

Respect de l’environnement

À terme, cette nouvelle façon de penser la ville, devrait accueillir jusqu’à 9 millions de personnes. Une immense population qui ne provoquerait pourtant pas un développement anarchique de l’urbanisme qui paralyse aujourd’hui de nombreuses villes. En effet, avec son concept d’urbanisme à gravité zéro caractérisé par une accessibilité immédiate aux aménités, une verticalité et une compacité poussée à l’extrême, ” la mégapole miroir “, comme on la surnomme déjà, optimisera l’espace de façon sans précédent. The line fonctionnera en grande partie par des énergies renouvelables.

Finalement The Line est un peu comme un hommage moderne à la notion d’unité d’habitation ou le village verticale imaginé dès des années 1920 par Le Corbusier.
Charles-Édouard Jeanneret-Gris, dit Le Corbusier, souhaitait émanciper l’homme de l’usage de la voiture et minimiser les temps de transport en incluant toutes les fonctions liées au travail, à l’habitat et aux loisirs au sein d’un même immeuble, comme en témoigne la fameuse cité radieuse à Marseille, où l’unité d’habitation de Firminy dans le département de la Loire.

Charles-Édouard Jeanneret-Gris, dit Le Corbusie

En effet, elle limitera significativement l’emprise au sol. Puisqu’elle s’étendra sur seulement 34 kilomètres carrés soit 3 fois moins que Paris intra-muros. The line deviendra alors la ville la plus densement peuplée au monde avec près de 265000 habitants par kilomètre carré. Une ambition d’ailleurs affichée comme exemple de ce à quoi la ville du futur devrait ressembler. Selon le prince et président du conseil d’administration de Neom, The Line est une solution nouvelle qui doit révolutionner notre façon de penser la ville, en valorisant la verticalité et la faible empreinte au sol afin d’empiéter le moins possible sur la nature environnante.

Les conceptions révélées aujourd’hui pour les communautés verticales de la ville défieront les conceptions des villes plates et horizontales traditionnelles et créeront un modèle pour la préservation de la nature environnante et l’amélioration de l’habitabilité humaine. Une révolution civilisationnelle qui place l’humain au premier plan, offrant une vie urbaine sans précédent .

Mohammed ben Salmane / prince héritier d'Arabie saoudite
Portrait du prince héritier d'Arabie saoudite surnommé MBS
The line Map
Crédits : Neom

Une mégapole d’envergure qui se veut à la pointe de la technologie

The line sera alimentée en grande partie par des énergies renouvelables et disposera de nombreuses avancées technologiques digne d’un film de science-fiction. Lune artificielle, taxis volants, plages phosphorescentes, majordomes robotisés : le projet regorge de projets innovants inédits. Elle se veut également devenir une nouvelle Silicon Valley en développant le secteur de la recherche et des technologies de pointe, avec un slogan affiché qui ferait presque écho avec le scénario du film “Bienvenue à Gattaca” : « Ici vivront les meilleurs et les plus brillants. » Le gouvernement saoudien avance que la ville pourrait ainsi, générer le plus fort PIB par habitant au monde avec 380 emploie crées d’ici à 2030. 

The line aurait également un réseau de transport souterrain pour faciliter la circulation des personnes et des marchandises. Les tunnels permettront aux marchandises d’être transportées par des voitures autonomes, et les gens pourront parcourir de courtes distances en métro et utiliseront altérnativement un train à grande vitesse pour pouvoir traverser la ville de bout en bout en moins de 20 minutes soit à une vitesse de plus de 500 km/h. Il est également prévu de relier la ville au reste du monde en construisant l’un des plus grands aéroports du monde.

The line
Crédits : Neom

Les deux gratte-ciel seront reliés par des passerelles et des ponts, avec de la verdure nichée entre les deux

The line et la verdure
Crédits : Neom

Le gouvernement se tourne vers Neom comme un moyen de diversifier son économie et s’éloigner de sa dépendance au pétrole

The line au bord de la mer rouge
Crédits : Neom

L’Arabie Saoudite a entamé les travaux pour The Line

Le 22 octobre 2022, Ot Sky (une entreprise spécialisée dans la photographie aérienne) a diffusée des images prises par drone du début du chantier dont la première phase des travaux est prévue pour 2030. On y observe des ouvriers ainsi que plusieurs camions faisant des allers-retours à coté de ce qui semble les premières fondations de la ville ! un tracé creusé au sol et qui s’étend tout droit dans le désert

Beaucoup mettent en doute la réussite de ce projet hors pair, mais l’état saoudien semble déterminé, êtes-vous impatient de voir le résultat final ? rendez-vous en 2030, le chrono est lancé ! 

Jours
Heures
Minutes
Secondes

Vous avez aimé cet article ? Vous pouvez le partager

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on pinterest
Pinterest