Menu Fermer

Trojena : Le pari fou d’une ville futuriste, accueillant une station de ski, en plein air, au bon milieu d’un désert

Aussi fou que cela puisse paraitre, les Jeux asiatiques d’hiver de 2029 se dérouleront à Trojena, une ville futuriste qui n’existe pas encore mais qui fait partie du projet titanesque d’urbanisme nommé Neom (une mégalopole de 250 fois la taille de Paris).

Situé à environ 70 kilomètres au nord de “The Line“, entre les massifs montagneux de Hedjaz dans le désert d’Arabie saoudite, elle est destinée à devenir un véritable eldorado du loisir, de l’aventure et de la culture pour la région.

trojena appartements de luxe
Crédits : Neom

Des infrastructures spéciales seront construites pour créer des ambiances hivernales avec des pistes de ski mais également estivales avec des activités nautiques et un lac d’eau douce artificiel. Un véritable eldorado du loisir et de l’aventure qui ne devrait pas manquer de susciter l’envie d’évasion des futurs résidents de « The Line ».

trojena appartements de luxe
Crédits : Neom

La future zone touristique d’environ 60 km carrés devrait se loger entre 1500 et 2600 mètres d’altitude. Le site comprendra un immense lac artificiel d’eau douce, un village troglodyte 4.0 nommé « The Vault » en forme de V renversé, des résidences de luxe où on trouvera 3600 chambres d’hôtel et 2200 logements, au bord du lac, une station de ski excentrée plus en amont, ainsi qu’un observatoire permettant de profiter des vues imprenables sur les montagnes et le désert saoudien.

trojena appartements de luxe
« The Vault » Crédits : Neom
The Vault dans TROJENA
Crédits : Neom

Les équipes d’architectes derrière ce projet faramineux espèrent que Trojena deviendra, à l’issue de sa construction, une destination prisée des touristes du monde entier, aussi bien en quête d’aventure que de luxe.

trojena lac artificel
Crédits : Neom

Cette ambition mirobolante pour la ville de demain a pour ambition de diversifier l’économie du pays qui est principalement dépendant de la production du pétrole. L’Arabie saoudite veut anticiper la disparition annoncée de l’or noir et ouvrir son économie. C’est toute la volonté du plan de Vision 2030 porté par le prince MBS, pour développer le tourisme l’immobilier ou encore la finance.

Vous avez aimé cet article ? Vous pouvez le partager

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on pinterest
Pinterest