Menu Fermer

Comment réduire les bruits dans un bâtiment avec l’isolation acoustique

Le bruit, source d’inconfort, s’immisce dans notre quotidien, chez soi comme au travail. Pourtant, de nombreuses solutions ont faits leurs preuves pour réduire les bruits dans son environnement. Pour les bâtiments, afin de pouvoir choisir les solutions les plus appropriées, mieux vaut commencer par une étude acoustique du local. Explorons les pistes amenant à réduire les bruits dans un bâtiment.

D’après une étude réalisée par l’Insee sur le logement, 30% des ménages disent souffrir du bruit durant la journée, et 17% la nuit. Trouver des solutions permettant de réduire le bruit dans les bâtiments résidentiels est donc l’enjeux pour bon nombre de ménages. Sachez que depuis 1996, des normes acoustiques sont applicables pour les logements collectifs (isolation minimum de 30 dB contre les bruits extérieurs, niveau de bruits maximum des équipements intérieurs, absorption acoustique dans les circulations communes …).

Isolation acoustique par les fenêtres

Contrairement au béton ou à la pierre, les surfaces vitrées laissent passer le bruit. Si vos fenêtres sont en simple vitrage, nous vous conseillons vivement de penser aux fenêtres à double vitrage offrant une isolation acoustique performante. Vous pouvez garder le vitrage existant et le renforcer par un vitrage asymétrique de part et d’autre du vitrage existant (passant alors à un double ou triple vitrage). Vous pouvez radicalement choisir de remplacer vos fenêtres. Si le besoin d’isolation acoustique est important, vous pourrez opter pour un double vitrage sous vide d’air ou sous gaz (argon ou krypton).

Quand bien même, les fenêtres sont équipées de double vitrage, le bruit parvient à s’immiscer au travers des joints. Une action est donc plausible à ce niveau en posant une résine durcissable, facile à poser et moyennement durable, ou en faisant poser par des professionnels des joints à lèvre métallique.

Les coffres de volets roulants sont également des points défaillants permettant le passage du bruit. Vous pourrez améliorer l’isolation acoustique du bâtiment en posant des joints de silicone autour du coffre, en posant des isolants acoustiques à l’intérieur du coffre ou en consolidant le coffre en ajoutant des plaques de bois ou de plâtre.

Attention à la ventilation de la pièce qui ne doit pas être obstruée ou complètement éliminée. La ventilation du bâtiment contribue au confort thermique et au renouvellement indispensable de l’air intérieur. Même si la plupart des ventilations laissent passer le bruit, il en existe certaines qui laissent passer l’air en limitant le passage du bruit. On parle alors d’entrée d’air « acoustiques », présentant un faible « indice d’affaiblissement acoustique pondéré ».

Pour réduire les bruits environnants, isoler la toiture

Plusieurs cas de figure peuvent pousser à isoler la toiture d’un bâtiment : passage d’avions, trafics routier ou ferroviaire très gênants… Afin d’isoler une toiture, les professionnels opteront pour l’alliance entre isolant souple et parement dense, une isolation également employée pour isoler thermiquement un bâtiment. Comme parement dense, on pourra choisir des plaques de bois très dense, des plaques de plâtre ou de gypse. Avant de poser ce type d’isolant, on veillera à garantir que la toiture peut supporter le poids de l’isolation.

Isolation acoustique des cloisons

A force de s’isoler de l’extérieur, on survient alors de « nouveaux bruits » que l’on n’était pas habitué à entendre car les bruits extérieurs couvraient ces bruits. C’est par exemple le cas d’une cage d’escalier, d’une chaudière, d’un ascenseur, d’un vide-ordures, du voisinage, etc. La manière la plus radicale pour réduire les bruits provenant de son entourage est de poser des cloisons.

Deux types de cloisons sont envisageables : les parois simples composées d’une structure homogène (béton, brique, parpaing, etc.) ou les parois doubles constituées de deux parois séparées par une couche isolante (deux plaques de bois ou de plâtre qui entourent par exemple de la laine de verre ou du polystyrène). Naturellement, plus l’épaisseur des cloisons sera importante, meilleure sera l’atténuation du bruit.

Isolation acoustique des plafonds ou des planchers

A l’instar des cloisons, l’isolation acoustique par le plafond ou le plancher est une solution adéquate pour atténuer le bruit provenant des voisins (bruit de pas, télévision, voix, chute d’objets, etc.). L’isolation par le plancher est sans équivoque la façon la plus opérante de s’isoler du bruit. Plusieurs solutions existent :

  • Revêtements amortissant les chocs de type moquette, dalle souple, sous-couche caoutchoutée, parquet …
  • Sous-couche acoustique mince entreposée entre le sol-support et les carrelages ou parquets. Cette sous-couche est connue sous le nom de résilient acoustique.
  • Chapes et dalles flottantes, plus coûteuses à mettre en place mais bien plus efficaces. Cette solution doit être bien étudiée car les chapes et dalles flottantes doivent être posées sur une sous-couche mince ou épaisse, et l’ensemble peut engendrer une surcharge sur le plancher (nécessité de faire appel à un bureau d’études structures).

Pour le faux plafond, une solution existe. Elle met en œuvre 3 composantes :

  • Une ossature métallique fixée entre les murs (on évite de la fixer au plafond, ou à défaut on utilise des suspentes antivibratiles)
  • Un parement de plaques de plâtre fixé à l’ossature
  • Un isolant souple de type laine minérale de 5 à 25 cm d’épaisseur installé entre le plafond et les plaques

Les avantages d’une étude acoustique

Faire appel à un bureau d’étude acoustique comme Ingébime présente de nombreux bénéfices :

  • Définir et quantifier les sources de nuisance
  • Préconiser les solutions adaptées à chaque source de nuisance
  • Conseiller sur les méthodes les moins coûteuses à mettre en place
  • Intégrer et étudier les contraintes acoustiques lors de l’élaboration d’un projet architectural
  • Prendre en compte les normes en vigueur – telle la norme NF S 31-080 – pour le confort acoustique des bureaux
  • Assister le maitre d’ouvrage lors de la réception du bâtiment permettant ainsi de garantir les résultats

Le bureau d’étude Ingébime est votre partenaire idéal pour mener à bien vos études acoustiques. Demandez dès à présent un devis auprès de notre équipe commerciale !